Notions candidates à un questionnement comparatif

Ces deuxièmes journées de didactique comparée ont pour objet l’approfondissement du travail sur les notions candidates à un questionnement comparatif, engagé lors de la Journée « Vers une didactique comparée » de janvier 2003. Les analyses conduites à l’aide des notions solidaires « Contrat/ formes de l’action dans le milieu », largement utilisées dans l’approche des disciplines scientifiques et techniques lorsque l’expérience prime, seront en particulier confrontées aux analyses en termes de « Communauté discursive/ jeu Ecrit-Oral », émergentes dans les didactiques lorsque l’essentiel de l’étude est porté par le langage.
Le programme de ces journées vise à comparer nos techniques et nos outils d’analyse sur la base de la présentation de recherches. Dans cette perspective, au cours de ces deux journées, quatre travaux de recherche susceptibles d’ouvrir un débat seront présentés par leurs auteurs et suivis d’une discussion.
Les auteurs disposeront de 30 minutes pour présenter un travail permettant de poser une question intéressant la thématique de ces journées. Deux discutants interviendront alors pendant 15 minutes chacun et ensuite la salle disposera de trente à quarante cinq minutes pour une discussion plus longue et développée.
Robert Bouchard « Les interactions de classes « ordinaires » sont-elles vraiment des « polylogues » praxéologiques inégaux ritualisés ? » Discutants : Claire Margolinas et Gérard Sensevy.
Yves Chevallard « Vers une didactique de la codisciplinarité, notes pour une nouvelle épistémologie scolaire » Discutants : Marilyne Coquidé, Jean-Paul Bernier.
Odile Devos-Prieur et Chantal Amade-Escot « Etude comparée de l’action de quatre maîtres lors d’un cycle de basket-ball à l’école primaire : chronogenèse des objets enseignés » Discutants : Francia Leutenegger et Christian Orange.
Andrée Tiberghien « Techniques et systèmes de découpage de protocoles d’observation » Discutants : Maria-Luisa Schubauer-Leoni et Alain Mercier.